Tu les comptes, ces heures ?
Moi, je les connais par cœur.
Puis je les oublie.
Trop nombreuses, elles m’ennuient

Tu les entends, ces secondes ?
Je les écoute ces ondes.
Puis elles disparaissent, perdues
dans un bruit sourd continu.

Tu les sens, ces années ?
Moi, je les as déjà oubliées.
Puis elles reviennent d’un coup
et dans mon cœur font des trous.

Tu les vois, ces minutes ?
Je les accompagne dans leur chute
Puis à nouveau, elles recommencent
Moi, je reste en bas et je pense :

Le temps entre mes doigts s’amuse.
Toujours masqué, souvent il abuse.
Se jouant de mon âme pour son bon usage
il est le plus fort et c’est bien de son âge.

(Philistin Panger)

Published by Mouna - - Créations

commentaires

Pascale 18/08/2007 10:05

Vraiment très réussie cette nouvelle bannière !!!

a2 18/08/2007 01:32

Tes créations me feront toujours alluciner, c'est une fois de plus superbe!

bijal 17/08/2007 09:31

Très beau ton pendentif qui me semble très apaisant.

Fanie 17/08/2007 05:51

Quel poème touchant, de belles paroles, j'aime beaucoup! Et puis le collier, toujours aussi magnifiques, tes créations. J'aime beaucoup les couleurs que tu as utilisées. :-)

boheme / florence 16/08/2007 20:12

Bonsoir Mouna
J\\\'avais aimé le précédent celui-ci aussi est très beau...il y a tant de chose a faire et dire sur ce thême..source d\\\'inspiration universelle et inépuisable....
Le poème est émouvant , si vrai ...
le temps indomptable   
ami, allié et parfois ennemi ...rien, ni personne n\\\'y peu grand-chose...
Devant cet élément si présent on ne peu que s\\\'incliner...

Hébergé par Overblog